Citation

Le câlin en marchant

Depuis que j’ai mon bébé, l’activité que je préfère le plus reste de lui faire des câlins. Moi qui ne suis pas particulièrement tactile en temps normal, j’aime le sentir contre moi. J’ai découvert ce bonheur avec le peau à peau en maternité, et je souhaite continuer à avoir cette sensation aussi longtemps que possible.

Alors non je ne promène pas seins nus en pleine rue avec mon petit en couche contre moi, ce serait bizarre et peu respectueux des besoins en chaleur de mon bébé. Mais j’ai trouvé une super parade !

Continuer la lecture

En passant

La sucette, responsable de ma culpabilité

Je vous racontais comment mon tout petit ne prenait plus de poids, et comment j’ai galéré à trouver des réponses et à mettre en place certaines choses.

Je vous rassure, bébé a repris du poids et cela progresse petit à petit. Malgré tout, je dois continuer un suivi hebdomadaire. Seulement, après y avoir bien réfléchi, j’ai trouvé la raison de ce problème : la sucette.

Continuer la lecture

Citation

Souvenir d’une journée bouleversante

Ce blog n’existerait pas sans cette journée-là, sans ce moment-là… Non je ne parle pas de la procréation, rassurez-vous ! Mais de l’accouchement. Un accouchement que j’ai voulu 100% nature, sans aucun artifice, seulement Papa, moi et bébé.

Laissez-moi vous raconter comment j’ai réussi à accoucher selon mon projet de naissance : sans péridurale, sans stress, dans l’échange et en ayant un moment à 3.

Continuer la lecture

En passant

Un planning de ministre

Quand on devient maman, le temps se modifie. Il se raccourcit, se tord, se défait, se remet en place. Il suit une courbe qu’on ne connait pas, qu’on ne comprend pas, sans pouvoir l’arrêter. En tout cas, c’est bien ce que j’ai ressenti et ce que je ressens encore.

Parce qu’avoir un bébé, c’est accepter d’avoir un petit être qui ne dépend que de soi, qui ne peut rien faire tout seul. Et donc accepter de ne plus avoir de temps pour soi les premières semaines (mois ?).

Continuer la lecture

En passant

Ce corps que j’habite

Quand on tombe enceinte, on sait qu’on va avoir le ventre rond, les seins qui gonflent, un corps qui se modifie et on pense être prête. Et puis on se dit ensuite que c’est temporaire, qu’après l’accouchement les choses reviendront dans l’ordre, et que ça ira.

Mais bien sûr, ce n’est pas si simple, pas pour toutes les mamans, pas toujours. Notre corps devient un peu un étranger du quotidien qu’il nous faudrait apprendre à connaître. Tout en espérant pouvoir le reconnaître un jour.

Continuer la lecture

État

Tout allait bien, quand soudain…

L’allaitement, ah l’allaitement. Je vous en ai beaucoup parlé jusqu’ici, et je vais continuer encore un peu. Parce que je ne souhaite pas arrêter cette pratique pour le moment, et que même si je suis déterminée et que je n’ai plus mal, ça reste très compliqué à gérer.

Voici donc la nouvelle problématique du moment. Après avoir pris 1kg par mois pendant 2 mois (ce qui était très bien), le voilà qui ne prend que 100g à son 3ème mois. 100g, ce n’est pas assez. Alors même si monsieur a pris 3cm, si je n’arrive pas à le remplumer il devra prendre des compléments… Hors de question d’abandonner si vite.

Continuer la lecture

En passant

L’heure de la séparation a sonné

Je n’ai jamais souhaité être une mère au foyer. Cela ne me convient pas. Quand je reste seule chez moi, je finis par dépérir et ressembler à un roseau dans sa rivière. Vous allez me dire : « Tu n’es pas seule, tu as ton bébé ». Oui, c’est vrai, seulement les échanges avec lui sont encore très limités.

C’est donc avec plaisir que j’envisage de reprendre le travail, pas plus tard que dans 3 jours au moment où vous lirez ce billet. Pour cela, passage obligatoire dans un mode de garde pour bébé qui ne sait pas encore s’auto-gérer. Et chez nous, ce sera crèche !

Continuer la lecture

État

Le masochisme de l’allaitement

Comme je vous l’ai dit dans mes articles précédents, mon allaitement ne s’est pas fait dans la douceur le premier mois et demi. Par chance, mon bébé ne tétait que 6 à 7 fois par jour. Malgré tout, cela représentait donc 6 ou 7 fois par jour 1h de douleur pour nourrir un petit bout affamé, jeune, qui devait téter pour bien grandir.

Laissez-moi vous expliquer ce que j’ai traversé. L’allaitement ne doit pas être douloureux, jamais. Mais il peut l’être, et il faut alors agir en conséquence pour neutraliser le problème.

Continuer la lecture

En passant

Allaitement, mes convictions

C’est le premier sujet qui me vient à l’esprit, même si pourtant ce n’est pas la première chose dans l’ordre chronologique. Ne me regardez pas comme ça, avant même de parler de ça il y a la fameuse décision non ?

Aujourd’hui pourtant, c’est le sujet le plus vaste du moment. Le plus compliqué, le plus laborieux, le plus interrogateur je dois dire. Du coup je vous propose aujourd’hui de faire simple, en parlant d’abord de « pourquoi je souhaite allaiter ».

Continuer la lecture